Une intervention de groupe brève pour favoriser le bien-être des femmes enceintes pendant la pandémie de COVID-19 et soutenir la résilience des familles
PDF (Français (Canada))

How to Cite

BerthelotN., Drouin-MaziadeC., BergeronV., Garon-BissonnetteJ., & SérièsT. (2022). Une intervention de groupe brève pour favoriser le bien-être des femmes enceintes pendant la pandémie de COVID-19 et soutenir la résilience des familles. International Journal of Child and Adolescent Resilience, 9(1). https://doi.org/10.54488/ijcar.2022.307

Abstract

Contexte : La pandémie de COVID-19 a été associée à une augmentation de la détresse psychologique chez les femmes enceintes. Le présent article vise à évaluer l’acceptabilité du programme STEP-COVID (Soutenir la Transition et l’Engagement dans la Parentalité dans le contexte de la pandémie de COVID-19), une intervention prénatale de groupe en ligne, en mode synchrone, visant à soutenir le bien-être, la mentalisation et la résilience.

Méthode : Vingt et une femmes enceintes québécoises ont participé au programme et ont complété des mesures des symptômes psychologiques et de la mentalisation avant et après l’intervention ainsi qu’une échelle évaluant leur perception de changements sur des domaines associés à la résilience. Après chaque rencontre, elles ont rempli un questionnaire évaluant leur appréciation du programme.

Résultats : Les 18 participantes (86 %) ayant complété le programme ont rapporté de hauts taux de satisfaction après chacune des rencontres et au terme de l’intervention. Une diminution des symptômes anxio-dépressifs et des symptômes de stress post-traumatiques et une amélioration des fonctions réflexives sont observées entre le début et la fin du programme. Les participantes ont également rapporté des changements positifs sur des sphères de fonctionnement associées à la résilience.

Conclusion : Les résultats soutiennent l’acceptabilité du programme STEP-COVID et suggèrent que l’offre d’une intervention de groupe brève en ligne est appréciée par les participantes, semble favoriser une diminution de la détresse psychologique et une amélioration de la mentalisation et pourrait contribuer à la résilience dans le contexte de la pandémie de COVID-19.

https://doi.org/10.54488/ijcar.2022.307
PDF (Français (Canada))