Le programme Namaste, une psychothérapie de groupe basée sur le yoga pour les jeunes ayant un vécu de trauma complexe: une série d’étude de cas
PDF (Français (Canada))

How to Cite

Bruneau-Bherer, R., Tremblay, S., Matte-Landry, A., Pépin, C., & Collin-Vézina, D. (2020). Le programme Namaste, une psychothérapie de groupe basée sur le yoga pour les jeunes ayant un vécu de trauma complexe: une série d’étude de cas. International Journal of Child and Adolescent Resilience (IJCAR), 7(1), 166-177. Retrieved from https://ijcar-rirea.ca/index.php/ijcar-rirea/article/view/39

Abstract

Introduction : Les enfants qui ont un vécu des traumas complexes sont à risque de développer de graves difficultés d’attachement, d’autorégulation et de comportement. Des études exploratoires démontrent que la pratique du yoga permet d’améliorer leur fonctionnement et diminuer leurs symptômes d’internalisation et d’externalisation. Objectifs : Le programme Namaste, une adaptation du manuel « Yoga-Based Psychotherapy » (Beltran et al. 2014) vise l’amélioration de l’autorégulation et de la santé mentale. Cette étude a pour objectif de documenter ses effets chez les enfants qui ont vécu des traumas complexes. Méthode : Douze séances ont été animées auprès d’enfants âgés de 6 à 13 ans suivis par un centre de protection de l’enfance. Les séances combinaient des postures de yoga, des exercices de respiration, et d’autres activités favorisant l’autorégulation et la socialisation. Le fonctionnement et les symptômes des enfants ont été mesurés avec le questionnaire BASC-3 avant et après l’intervention. Deux études de cas détaillées décrivent les impacts potentiels de cette intervention. Résultats : Les deux études de cas démontrent des impacts positifs sur les symptômes d’internalisation et d’externalisation ainsi que l’autorégulation, mais aucun effet sur l’estime de soi et les compétences sociales. Implications : Le programme Namaste pourrait être une intervention prometteuse pour améliorer le fonctionnement et réduire les symptômes psychologiques chez cette population. L’intégration des principes du yoga sensible aux traumas, la modalité de groupe et l’accent mis sur l’autorégulation semblent des éléments-clés. D’autres études de plus grande envergure sont nécessaires pour confirmer les impacts positifs potentiels de cette intervention.

PDF (Français (Canada))